logo Apollinaire bandeau vert
Guillaume Apollinaire
Apollinaire, un poète engagé…

Vous êtes à la page : Biographie / À la Santé… / en pdf Télécharger la page en pdf

Get Adobe Flash player

"Ce monstre inhumain, c'est moi-même"

Regard de femme

Des voyages de jeunesse à une reconnaissance intellectuelle, en passant par la guerre de 14/18, Apollinaire rencontre aussi les artistes de son temps.

Regard de femme

Né à Rome en 1880 d'une mère Polonaise et d'un père Italien. Apollinaire passe son enfance en Italie, puis, sur la Côte d'Azur. Enfin il rejoint Paris et voyage.

Apollinaire sur le divan

Apollinaire est blessé à la tête, au front, en 1916, dans l'infanterie qu'il a rejoint après avoir servi dans l'artillerie depuis son incorporation, en 1915, à Nîmes.

Photographie de la prison da Santé à Paris

1911 - Le quotidien Le Gil Blas publie le 9 septembre l'article suivant : "Une arrestation sensationnelle : un jeune écrivain connu, M. Guillaume Apollinaire, a été arrêté hier…"

La Joconde a disparu depuis la fin août du musée du Louvre. Aussi le juge d'instruction en charge de l'affaire explore les différentes pistes qui s'offrent à lui. Par le biais d'une dénonciation, Apollinaire se voit interrogé sur les liens qui l'unissent à un certain V. (Vivien), en fait Géry Pierèt que le poète connaît depuis 1905. Gery Pierèt est un aventurier belge, déserteur, à la personnalié fantasque, et un peu voleur. Ces traits de caractère intéressent Apollinaire du point de vue littéraire et humain. Ils ont travaillé ensemble, et Géry essaie de se faire aider par le poète quand il est sans le sou, en même temps qu'il dérobe des statuettes aux Louvre… Il profite des connaissances du poète dans le milieu artistique pour "caser" deux statuettes volées en 1907. L'acheteur les rend lorsqu'il s'aperçoit de leur provenance. La dernière statuette sera "vendue" contre la prime promise par le quotidien Paris-Journal. Or ce quotidien emploie Guillaume Apollinaire. Ces coïncidences intriguent le juge qui veut en savoir plus…

passerelle

../.. Lors de son interrogatoire, Apollinaire explique ses liens anciens et actuels avec Géry Pierèt. Certes ils se côtoient, mais de manière épisodique. L'instable Gery Pierèt inspire un personnage à Apollinaire. Oui le poète est au courant des vols de l'aventurier. Oui le poète a hébergé M. Pierèt. La statue volée en mai 1911 s'est retrouvée au domicile d'Apollinaire, celui-ci l'a vue. Puis elle est repartie avec son voleur quand ce dernier se fait congédier. Et c'est ce fait, d'avoir vu et laissé repartir la statue qui vaut à Apollinaire une inculpation pour recel. Plaidant sa bonne foi, le poète confirme et instruit le juge sur le personnage Pierèt. S'il n'a pas rendu la statuette c'est qu'il sait que l'aventurier va profiter de la prime du Paris-Journal, et qu'en temps que journaliste à ce même quotidien, il ne veut pas interférer dans la transaction. Le poète est stupéfait par son emprisonnement et son frère, Albert obtient du juge le droit de communiquer, les supputations allant bon train dans la presse…

Paris-Journal

../.. - Apollinaire est libéré après six jours passés en cellule à la prison de la santé. Il écrit six poèmes réunis sous le titre A la Santé qui paraissent dans le recueil Alcools.

Son incarcération, a suscité un réel émoi dans le monde littéraire et le poète a pu bénéficier du soutien de nombre de ces collègues.

Il faudra attendre l'année 1912 pour qu'Apollinaire bénéficie d'un non lieu dans cette affaire.

PDF - Télécharger une revue de presse sur l'incarcération du poète en pdf Télécharger la revue de presse en pdf

Apollinaire en photo sur Paris Journal à sa sortie de prison

Apollinaire en photo dans Paris-Journal
à sa sortie de prison avec un gendarme.

On peut lire à côté, l'article que lui
consacre ce quotidien à la Une.

Colombe, Calligrammes